Scroll to top
© 2021, Violaine Fayolle, Tous droits réservés.

Génèse des désailés

gravure sur bois de la série des désailés (hybride) créés par violaine fayolle artiste plasticienne française bretonne - nature, oiseaux, animal, animaux, végétal, végétaux, minéral, minéraux - wood engraving / woodcut of the series of wingless (hybrid) created by violaine fayolle french artist from Brittany birds, animals, plants, minerals estampe print xylographie xylography matrice

Affiche avec le désailé « Jean-Pierre », réalisée par Violaine Fayolle à partir de ses croquis naturalistes, 2016

Les désailés désigne une nouvelle espèce qui a été découverte à partir de mars 2014.

Les désailés appartiennent à un peuple d’oiseaux hybrides incapables de voler. Compte tenu de cette caractéristique, ils doivent, durant leur vie, trouver d’autres moyens que ceux qu’ils avaient à la naissance, pour pouvoir s’épanouir et s’exprimer.

Ils sont créés à partir de croquis d’études naturalistes et de l’imaginaire de Violaine Fayolle. Ils sont ensuite gravés dans le bois, en portraits individuels. Certains sont aussi modelés et prennent naissance en trois dimensions, en sculptures.

Leur milieu naturel, la forêt, est une gravure de 12 mètres composée de 18 gravures sur bois. Ces gravures ont toutes été composées à partir des deux mêmes matrices, puis gravées à nouveau, avec des tirages intermédiaires. Ces désailés errent dans cette forêt, au fil des planches imprimées. (Format de chaque gravure de Forêt : 63 x 90 cm, 5 exemplaires).

Ils ont ensuite pris été mis en scène dans un spectacle, joué pour la première fois à Hennebont le 1er juillet 2017, puis programmé en novembre 2021 au Grain de Sel de Séné. Ce spectacle est intitulé « Les désailés tombés du nid ». Violaine Fayolle y devient un désailé qui prend naissance et évolue, au gré des découvertes et de ses échecs, puis, trouve enfin les pinceaux pour pouvoir s’épanouir, avant de s’exprimer en musique par la peinture, aux côtés d’Hélène Callonnec, violoniste, de Véronique Bourlet, violoncelliste et de Vénaïg Le Coustumer, pianiste. (Spectacle de 50 minutes).

Les désailés s’inscrivent aussi dans l’histoire puisque les ancêtres regardent les générations plus jeunes, entre bienveillance et sévérité. Depuis le confinement, ils vivent ensemble dans des théâtres de papier sérigraphiés : Derrière la vitrine, Derrière la façade, Derrière les Arbres.

Les Messagers désigne une série réalisée entre 2010 et 2012. Ce sont des gravures sur bois qui évoquent les grandes figures gothiques et fantastiques de la littérature, Frankenstein, Dracula, Dorian Gray et bien d’autres encore… Le travail de la gravure sur bois est visible dans le stopmotion : le graveur prend une photo de sa matrice « Von Bek » à chaque coup de gouge et ensuite, un travail de montage en fait un film. (Format de chaque gravure des Messagers : 50 x 65 cm, 13 exemplaires, la Cène, gravure format 120 x 80 cm, 13 exemplaires).

Plusieurs expositions personnelles, entre autres, ont permis de montrer ce travail au public : les désailés se sont exposés à la galerie de la médiathèque de Quimperlé en avril 2021, à la Maison Patrimoniale Tessier dit Laplante à Québec de mai à août 2019, à l’Atelier-Galerie Piroir à Montréal en avril 2019, à la Galerie Tal Coat d’Hennebont entre mai et juillet 2017, Les Messagers dans la galerie de la médiathèque de Quimperlé en 2012.

Le travail de Violaine Fayolle a eu l’occasion d’être publié sur différents supports : des magazines spécialisés dans la gravure, Le bois gravé  et le magazine belge Actuel de l’estampe. La Forêt est présentée dans le livre de Philippe Le Stum La gravure sur bois aujourd’hui, p. 289, aux éditions Coop Breizh (novembre 2019). Il a pu aussi faire l’objet de publications de livres aux éditions Kutkha, en collaboration avec plusieurs auteurs : Kornelius Corax, Frédéric Vitiello, Olivier Cousin.